Le Grand équipement documentaire, un outil de coopération documentaire

Longtemps représentée par des services comme la fourniture à distance de documents (le Prêt entre bibliothèques) ou par les réseaux des CADIST (Centres d’acquisition et de diffusion de l’information scientifique et technique), la coopération entre bibliothèques connait désormais une nouvelle dynamique portée notamment par les mutations des pratiques des chercheurs et par la place croissante prise par le numérique dans l’enseignement et la recherche. Le Grand équipement documentaire s’inscrit pleinement dans cette dimension coopérative.

Le Grand équipement documentaire au sein du GIS CollEx-Persée

Symbole clé de l’importance donnée à la coopération, le lancement au niveau national du GIS CollEx Persée en 2017 a permis d’initier de nombreux projets de coopération, dans lesquels le GED est pleinement investi.

Tout d’abord, le GED est constitué de la mutualisation de plusieurs fonds dont dix-sept ont reçu le label « collection d’excellence » : 

  • CNRS
    • Bibliothèque du Centre d’études himalayennes
    • Bibliothèque de l’Institut d’histoire du temps présent
    • Bibliothèque de l’Institut de recherche et d’histoire des textes
    • Bibliothèque de l’Institut des traditions textuelles
  • EHESS
    • Bibliothèque du Centre Alexandre Koyré
    • Bibliothèque du Centre de recherche sur la Corée
    • Bibliothèque du Laboratoire de démographie historique et d’histoire sociale
  • EPHE
    • Fonds Gaston Paris (philologie romane)
    • Fonds chiite
  • FMSH
    • Fonds d’histoire des femmes et études sur le genre
    • Fonds autogestion
    • Histoire sociale (19e – 20e siècles)
    • Sociologie
  • INED
    • Bibliothèque de l’INED
  • Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
    • Bibliothèque de recherches africaines
    • Bibliothèque Jean-Maitron (Centre d’histoire sociale du XXe siècle)
  • Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
    • Bibliothèque Pierre-Monbeig (Institut des hautes études de l’Amérique latine)

Par ailleurs, le GED a été sélectionné comme bibliothèque délégataire pour la thématique « Sociétés et populations », et fait donc partie des neuf bibliothèques délégataires du GIS CollEx-Persée. La thématique portée par le GED, à la confluence des humanités et des sciences sociales, souligne l’excellence des collections du GED, en particulier sur les questions de démographie, de sociologie et d’histoire sociale.

Si cet axe disciplinaire n’épuise pas la richesse documentaire du GED, il lui permet de s’inscrire pleinement dans le paysage documentaire national, en complémentarité avec d’autres bibliothèques de référence. Dès à présent, trois partenaires ont souhaité s’associer au GED et participer au réseau « Sociétés et populations » : le SCD de l’université des Antilles, la bibliothèque de l’INSEE et le CEDIAS – Musée social. Leur implication permet de dessiner le premier contour d’un réseau étendu à l’échelle nationale.

En tant que bibliothèque délégataire, le Grand équipement documentaire a un rôle structurant autour de cette thématique, et de multiples actions sont ainsi envisagées :

  • une cartographie des ressources, en particulier des sources primaires,
  • un enrichissement du référencement des documents en travaillant sur les vocabulaires disciplinaires,
  • la mise en place d’outils communs de politique documentaire et l’acquisition de ressources numériques « de niche » sont également programmées.

Le GED poursuit également le travail initié par l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT) au sein du plan de conservation partagée (PCP) des périodiques d’histoire médiévale, conduit par le Centre Technique du Livre de l’enseignement Supérieur (CTLes) et la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Ce premier PCP sera suivi par d’autres plans notamment autour de la thématique « Sociétés et populations » qui seront alors conduits par le GED et le CTLes.

Le programme CollEx prévoit également des appels à projet réunissant bibliothèques et équipes de recherche. Des fonds sont dans un premier temps valorisés matériellement (signalement dans les catalogues, indexation, numérisation, fouille de texte, édition électronique…) pour ensuite faire l’objet d’une appropriation scientifique par une ou plusieurs équipes de recherche. Les projets peuvent aussi réunir bibliothèque et équipe de recherche autour de la conception de nouveaux services comme des guides des bonnes pratiques à destination des équipes de recherche.

Deux projets  portés par le GED sont actuellement en cours de développement avec des équipes de recherche installées sur le Campus Condorcet: « Capitales en Himalaya » (avec le Centre d’études himalayennes – UPR 299) et « Mai@Ar : Archives de mai 68 » (avec le Centre d’histoire sociale des mondes contemporains – UMR 8058) .  En savoir plus sur ces projets :

Au cours de la campagne 2020, le GED a été porteur et lauréat de deux projets CollEx-Persée : PALiBr (Pensée Anarchiste et Libertaire en Brochures) et POPP (Projet d’Océrisation des recensements de la Population Parisienne).

Photo by Fabio Bracht on Unsplash

Les autres réseaux nationaux et internationaux dans lesquels s’insère le GED

CollEx-Persée est le vecteur privilégié pour la coopération initiée à l’échelle nationale, mais il invite aussi à la mise en place de coopération bilatérale avec d’autres partenaires.

Reprenant les projets de bibliothèques qui l’ont rejoint, le GED hérite de deux pôles associés à la BnF (Bibliothèque nationale de France), celui de l’INED (Institut national d’études démographiques) et celui de l’IHEAL (Institut des hautes études de l’Amérique Latine). De même il renforce les liens traditionnellement établis par les bibliothèques dans leurs réseaux disciplinaires. Ainsi, pour l’Histoire sociale le CODHOS (Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale) ou l’IALHI (International Association of Labour History Institutions), pour l’aire africaine ELIAS (European Librarians in African Studies) ou encore, pour l’aire asiatique le Réseau DocAsie ou encore, pour l’Amérique latine, REDIAL (Red Europea de Información y Documentación sobre América Latina)… Ces réseaux ont pour but de rapprocher collections et professionnels de la documentation, de mutualiser des compétences, de favoriser les échanges de connaissances et de bonnes pratiques, de réaliser des outils ou encore de mener des projets communs.  Ces partenariats ont vocation à être poursuivis dans le cadre du GED, tout en s’adaptant à la nouvelle réalité que constitue le Campus Condorcet.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search