érudit : ma plateforme au Canada

Cet article fait partie d’une série destinée à présenter les ressources numériques du Grand équipement documentaire. Retrouvez-nous également sur le compte twitter du Campus Condorcet, avec le mot-dièse #SHSenligne.
Aujourd’hui Marie-Hélène Gatto, directrice du département Valorisation et diffusion des savoirs, vous présente la plateforme érudit.


 

 

Que vous vous intéressiez aux rites amérindiens ou au Genre, érudit peut vous aider ! Cette plateforme est le plus important diffuseur de ressources francophones en sciences humaines et sociales d’Amérique du Nord.

érudit permet notamment d’accéder à 240 revues, culturelles ou savantes. Les numéros courants sont en libre accès ou en accès restreint selon le modèle de diffusion de la revue. L’ensemble des archives est, lui, en libre accès : pour les revues savantes au bout d’un an, pour les revues culturelles au bout de trois. Certains titres, comme le Bulletin de la Société d’histoire de la Guadeloupe, sont disponibles en intégralité depuis le premier numéro. Dans le domaine des sciences humaines et sociales, cette épaisseur temporelle est toujours intéressante, ne serait-ce que pour mettre en perspective l’évolution d’une discipline.

Si le nombre de livres disponibles n’est pas très important (91), tous sont en accès libre et les chapitres d’ouvrages sont indexés.

L’autre avantage d’érudit est de donner un large accès à la recherche canadienne contemporaine. La plateforme référence près de 110 000 thèses et mémoires de différentes universités canadiennes et redirige, pour la consultation du document, vers l’institution d’origine. Enfin, plus de 5000 rapports, notes de recherche, conférences, pré-publications, communications, données brutes ont été déposés par des chercheurs venant d’une quarantaine unités de recherche.

érudit est une mine d’or. Vous tomberez sûrement sur une de ses pépites en faisant des recherches dans le catalogue du GED, où chacune de ces ressources est décrite individuellement.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.